LA COUR DES MIRACLES #11 : HIGHJACK BROTHERS + RUFUS BELLEFLEUR

Les Highjack Brothers sont quatre frangins qui jouent un hip-hop surprenant nourri de tout ce qui passe dans leurs écouteurs. Musiciens défricheurs, ils prospectent au-delà des frontières du hip-hop classique : une large palette de grooves rythme un flow fluide et intelligent, avec des textes ciselés, sans concessions, illustrant les divers collages et autres détournements d'échantillons. Le tout produit un bouillon phonique explosif, surprenant de prime abord mais bougrement addictif. On enchaîne avec Rufus Bellefleur, perdu dans le gigantisme des mégalopoles américaines. Le son crasseux de la guitare « cigar-box » rencontre un hip-hop période prohibition, et distille un grunge de contrebande propre à enivrer les gangsters terrés au cœur des bas-fonds, jusqu’aux stars recluses sur les collines d’Hollywood. Il débarque pour écouler son Stone Rn'B, cet élixir unique, propre à réveiller les morts comme à hanter les vivants, servi par un univers visuel particulièrement riche s’inspirant du cinéma de genre, des comics book US ou de Tim Burton.

Road Movie des Highjackbrothers

Rocky Rocket de Rufus Bellefleur

Dans la même ville