HAGIOSCOPE

Le projet Hagioscope se transforme... C'est un solo qui sera présenté dans la salle Picasso, par Mehdi Mojahid, jeune chorégraphe. L’objectif est de présenter dans les espaces du Musée, investis en continu pendant trois heures, une danse «organique», très intime, afin de provoquer un point de vue inédit sur les espaces en question, mais aussi sur la danse.

Un hagioscope est une petite fente creusée dans le mur d’une église pour offrir aux « exclus de la société » la possibilité de « voir » la messe.

Je cherche à révéler la part de sacré dans l’acte dansée, mon travail est de façonner la dimension indicible de la danse dans le but est de la rendre accessible, tangible, appréciable par le public.

C’est pourquoi danser dans un musée n’est pas innocent, je vous invite à voir la danse comme un objet d’art, au-delà du sujet que je suis et que j’incarne, la danse devient une œuvre à la souple plasticité.

Hagioscope n’est pas un spectacle de danse,
mais (peut-être) une célébration.
 
Mehdi

De 15h à 18h

Entrée gratuite pour tous

M° St Cyprien République

 

Projet étudiant issu de l'appel à projet

Dans la même ville